L'ASSO DES RESTAURATEURS LYONNAIS

Solidaire avec nos restaurateurs

Les restaurants, bars et cafés sont particulièrement touchés par la crise sanitaire que nous traversons actuellement : une date de réouverture incertaine, des assurances qui refusent de prendre en charge les pertes d’exploitation et un chômage partiel qui représente à la fois un outil de sauvetage mais également un frein à un retour en cuisine avec une partie de son équipe seulement. 

Notre manière de vivre, notre sens du partage et du bien-être en sont tout autant bouleversés. 

L’humain n’a eu d’autre choix que de s’adapter, notamment en consommant plus frais et plus local, en prenant le temps de cuisiner grâce à l’espace que ce confinement nous a offert. Et on ne peut que saluer cette réflexion et cette adaptation.

Mais la mise à l’arrêt forcée des restaurateurs sonne pour certains comme une mise à mort. 

Certains chefs médiatiques ont poussé des coups de gueule, comme Philippe Etchebest ou Michel Sarran. 

Puis la résistance a commencé à s’organiser, Jean Imbert et son plaidoyer pour un retour aux fourneaux dans le restaurant qu’il a ouvert avec sa grand-mère, Florent Layden qui a transformé son restaurant à Lille en épicerie pour assurer la pérennité de son travail avec les producteurs, les propositions de plats à emporter un peu partout en France et maintenant, pour ceux qui le peuvent, la livraison des plats de restaurateurs chez les particuliers et bientôt dans les bureaux.

Certains restaurateurs ne veulent pas bafouer leurs convictions pour sauver leur peau, en faisant appel aux plus grandes plateformes de livraison. 

C’est ainsi que des solutions ont émergé : « Les paniers voyageurs » pour des livraisons en dehors de Lyon, « Ripailles » pour des bons d’achat réutilisables à la réouverture des restaurants… et What the Fork qui s’associe à ce mouvement de solidarité avec un appui logistique humain et local pour la livraison des plats à Lyon. 

La résistance s’organise.

Sauver les restaurateurs, c’est sauver notre art de vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *